Supervielle Jules

22 09 2009

J’avais souvenir d’un Supervielle
poète de classes primaire
sonnets à anonner

et pourtant
découvrant dans un vide grenier
pour faut-il le dire, cinquante centimes d’euros
ce recueil de chez Gallimard
Putain! Quel choc
Supervielle, un poète convenu?
Mon cul, dirait Zazie
Un homme libre, plutot

Juste une petite strophe
pour vous mettre en appétit

 Prisonniers des mirages
Quand sonnera minuit
Baissez un peu les cils
Pour reprendre courage

Supervielle, Jules
Saisir, in Le forçat innocent
Paris, nrf, Poésie/Gallimard, 1969
p. 25
 

 


Actions

Informations



2 réponses à “Supervielle Jules”

  1. 22 09 2009
    lunebleue (08:22:57) :

    Bonjour
    Vrai que lors des vide-greniers on peut trouver de petites merveilles
    Cordialement
    Lunebleue

  2. 22 09 2009
    phlaurian (18:55:00) :

    demain-bibliothèque-de-la-fac-deuxième-étage-lettres-et-langues-à-neuf-heures-(ouverture)-→-LIRE-←-demain-bibliothèque-de-la-fac-deuxième-étage-lettres-et-langues-à-neuf-heures-(ouverture)

Laisser un commentaire




j'ai "meuh" la "lait"cture |
Les Chansons de Cyril Baudouin |
Malicantour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | elfes, fées, gobelins...
| Pièces fugitives
| sosoceleste