just give me fun

11 12 2009

et voyons donc voir ce que vous savez faire avec ça…

bob.jpg
 

 


Actions

Informations



3 réponses à “just give me fun”

  1. 12 12 2009
    phlaurian (05:17:07) :

    beatbox -

    - sur un beat lourd comme du béton – armé
    un bruit qui court auquel répond – jamais
    l’élève est sourd et ses doigts sont – fermés
    comme un discours qui écrirait – qu’aimer

    - aimer c’est lourd, dans la cour de – récré
    casser l’amour c’est croire qu’on – grandit
    brisant les cours le silence est – sacré
    à qui le tour de jouer à – Ghandi ?

    just give me fun, in a run, take your luck, not a gun. enjoy it all before the dawn, or raising sun. in the morning of our lives turn away, like the leaves into the wind, in front of the call of the wild.
    juste give me fun, a fiction, breathe and mind if i am a stun. ain’t being between the fights and the friction. let me dream about your eyes and the light’s reflections without any kind of violent action.

    - c’est à peu près en cet instant – précis
    que t’apparait comme s’il était – resté
    en couperet, insistant – indécis
    l’esprit d’après, qui noircit l’air – lesté

    - lesté de sang, de celui qu’on – y croit
    que l’on ressent, mais qui n’existe – plus
    que dans l’écran, qui tord le rêve et – broie
    le ciel est blanc, c’est pour ça qu’il – a plu

    just give me fun, in a run, take your luck, not a gun. enjoy it all before the dawn, or raising sun. in the morning of our lives turn away, like the leaves into the wind, in front of the call of the wild.
    juste give me fun, a fiction, breathe and mind if i am a stun. ain’t being between the fights and the friction. let me dream about your eyes and the light’s reflections without any kind of violent action.

    - le break est là, rien n’y est – achevé
    mais pour l’éclat, on le polit – le vrai
    le monde est plat, on le voit la – tv
    nous dit « blabla » nous dit ce qu’on – devrait

    - croire ou penser, pourtant le gosse – avoue
    vouloir danser, chanter et être – envie
    de dépenser, le mal qu’on – lui voue
    quel insensé croit qu’il évite – la vie ?

    just give me fun, in a run, take your luck, not a gun. enjoy it all before the dawn, or raising sun. in the morning of our lives turn away, like the leaves into the wind, in front of the call of the wild.
    juste give me fun, a fiction, breathe and mind if i am a stun. ain’t being between the fights and the friction. let me dream about your eyes and the light’s reflections without any kind of violent action.

    ___

    (oui, c’est un rap, un peu bâtard, un peu court, un peu moyen, ça faisait treize que je n’en avais ni écrit ni écouté, ce qui remonte à la sortie de « l’école du micro d’argent » d’IAM quand j’avais huit ans, album réécouté pour la première fois hier, j’ai donc huit ans quand j’écris ces lignes, j’essaierai de faire un vrai beat et de les enregistrer, ce sera plus réel…)

  2. 13 12 2009
    phlaurian (17:24:19) :

    mais pour recadrer et faire un petit haïku :

    entre midi et deux
    sur des couleurs blanches
    l’oiseau s’est endormi

    ___
    (en fait je vais en faire plusieurs, sinon je vais rester sur ma faim ^^)
    ¯¯¯

    la pause en plein décor
    fait s’écrouler l’épaule,
    respirer l’air, sol.

    _ _ _
    ¯ ¯ ¯

    la pierre qui les frôle
    en dessous, derrière
    sourit, drôle, et s’émiette

    _ _ _
    ¯ ¯ ¯

    la couleur flanche
    à midi et demi et
    tranche grisaille routine

  3. 27 12 2009
    Roland (18:25:12) :

    Bouches affamées,
    Au moment de déjeuner.
    Pavés de rires.

Laisser un commentaire




j'ai "meuh" la "lait"cture |
Les Chansons de Cyril Baudouin |
Malicantour |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | elfes, fées, gobelins...
| Pièces fugitives
| sosoceleste